Attention, le JavaScript est désactivé et vous ne pourrez bénéficier de toutes les fonctionnalités de cette page.

Hotel on the Corner of Bitter and Sweet

Titre en français : Hôtel des souvenirs doux-amers
Auteur : Ford, Jamie

anglais

Nombre de pages : 320
Dimensions : 12.9 x 2.8 x 19.8 cm
Éditeur : Allison & Busby
Date d'édition : 2012-02

prix TTC :
12,95 €
Réf.9780749010720

L'hôtel Panama, à Seattle, est un des rares vestiges du quartier nippon de la ville autrefois florissant, disparu pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1986, à l'occasion de travaux de rénovation, on découvre dans ses caves des affaires ayant appartenu à des Japonais "déplacés" en 1942 pour être internés dans des camps. Henry Lee, un Américain d'origine chinoise de cinquante-six ans, veuf depuis peu, obtient l'autorisation de fouiller ces biens que personne ne réclame; l'objet de sa quête est un vieux disque introuvable enregistré par son ami d'alors, le saxophoniste noir Sheldon, avec le pianiste Oscar Holden, l'une des figures majeures du jazz local. En 1942, Henry, alors âgé de douze ans, en avait offert un des rares exemplaires à son amie Keiko Okabe, une jeune Nippo-américaine qu'il avait connue dans son collège, où les deux élèves asiatiques étaient en butte aux railleries de leurs camarades. En cachette de son père, pro-nationaliste chinois qui haïssait les Japonais, Henry fréquenta Keiko, l'amitié entre les deux adolescents se muant progressivement en un sentiment plus tendre jusqu'à l'attaque de Pearl Harbor, qui marquera le début de la discrimination antijaponaise. Inspiré de faits réels, "Hôtel des souvenirs doux-amers", aborde une page sombre et méconnue de l'histoire des Etats-Unis.

1986, The Panama Hotel The old Seattle landmark has been boarded up for decades, but now the new owner has made a startling discovery in the basement: personal belongings stored away by Japanese families sent to interment camps during the Second World War. Among the fascinated crowd gathering outside the hotel, stands Henry Lee, and, as the owner unfurls a distinctive parasol, he is flooded by memories of his childhood. He wonders if by some miracle, in amongst the boxes of dusty treasures, lies a link to the Okabe family, and the girl he lost his young heart to, so many years ago.