Attention, le JavaScript est désactivé et vous ne pourrez bénéficier de toutes les fonctionnalités de cette page.

Delitti senza castigo

Sous-titre : Un'indagine inedita di Sarti Antonio
Titre en français : Crimes sans punition
Auteur : Macchiavelli, Loriano

italien

Nombre de pages : 256
Éditeur : Einaudi
Date d'édition : 2019-05

prix TTC :
23,95 €
Réf.9788806242008

Bologne, années 90. Une série de crimes se succèdent à un rythme inexplicable, à tel point que Sarti Antonio ne reconnaît plus sa ville. Lorsque Settepaltò, ainsi nommé parce qu'il porte un nombre disproportionné de manteaux, est frappé, le policier décide de ne pas classer l'affaire. Quel sens y a-t-il à battre un homme pauvre qui vit des difficultés et qui n'a jamais dérangé personne? Peut-être que cela a ruiné l'esthétique des arcades, ou peut-être qu'il a vu ou vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir? Les recherches poussent le sergent d’abord sur les collines, à la Villa Rosantico - dont le grenier a été récemment nettoyé par Settepaltò - où la belle Elena a son sourire énigmatique; puis même loin de Bologne, jusqu'en Calabre: il s'agit de sa première enquête "hors domicile". Têtu comme peu nombreux, Sarti Antonio va découvrir un terrible crime, une vérité qu’il n’aurait jamais imaginée.

Un segreto che affonda le sue radici nella vergogna della Storia. Un episodio inedito del ciclo di Sarti Antonio. Bologna, anni Novanta. Una serie di crimini si sussegue a un ritmo inspiegabile, tanto che Sarti Antonio non riconosce più la sua città. Quando Settepaltò, chiamato così perché indossa un numero spropositato di cappotti l'uno sopra l'altro, viene massacrato di botte, il questurino decide di non archiviare il caso. Che senso ha picchiare a sangue un poveraccio che vive di stenti e non ha mai dato fastidio a nessuno? Forse rovinava l'estetica dei portici, o forse ha fatto o visto qualcosa che non doveva? Le ricerche spingono il sergente prima sui colli, a villa Rosantico – la cui soffitta Settepaltò ha da poco sgomberato – dove la bella Elena regala sorrisi enigmatici; poi addirittura lontano da Bologna, fino in Calabria: è la sua prima indagine «fuori casa». Testardo come pochi, Sarti Antonio arriverà a scoprire un terribile delitto, una verità che mai avrebbe immaginato.