Attention, le JavaScript est désactivé et vous ne pourrez bénéficier de toutes les fonctionnalités de cette page.

La peor parte

Titre en français : La pire partie
Auteur : Savater, Fernando

espagnol

Nombre de pages : 264
Éditeur : Editorial Ariel
Date d'édition : 2019-09

prix TTC :
25,95 €
Réf.9788434431188

Ce n'est pas une autobiographie, bien qu'elle contienne "la meilleure et la pire partie" de la vie de l'auteur. C'est un livre écrit pour garder la mémoire de l'être cher, Sara Torres Marrero, connue sous le nom de Rocket Hair, avec qui Fernando Savater a partagé 35 ans, une vie de bonheur.
Mais ce n'est pas un éloge funèbre car le désir d'allonger la mémoire, de tromper l'oubli, finit par devenir un acte de gratitude, d'amour. C'est peut-être l'histoire d'une bataille que nous savons tous avoir gâchée auparavant, mais c'est aussi, peut-être avant tout, une chanson émouvante pour la vie, un appel à aimer et à apprécier à tout moment avec la personne que vous aimez. Parce que dans le texte il y a la perte, l'absence, le droit ou non d'oublier, la mort, la douleur, la maladie, mais aussi la lutte, l'engagement, le sexe, le rire, les blagues, la complicité. Tout ce qu'est la vie, et Fernando Savater parvient à nous y faire réfléchir, à travers lui, à travers Sara, à travers les deux, comme un.

Esto no es una autobiografía, aunque contiene «la mejor y la peor parte» de la vida del autor. Es un libro escrito para guardar la memoria de la persona amada, Sara Torres Marrero, conocida como Pelo Cohete, con la que Fernando Savater compartió 35 años, toda una vida, de felicidad. Pero no estamos ante un elogio fúnebre porque el deseo de alargar la memoria, de engañar al olvido, acaba por devenir en un acto de agradecimiento, de amor. Es posible que se trate del relato de una batalla que todos sabemos perdida de antemano, pero también, quizá antes que nada, es un canto emocionado a la vida, una llamada a amar y disfrutar en todo momento con la persona que amas. Porque en el texto está la pérdida, la ausencia, el derecho o no al olvido, la muerte, el dolor, la enfermedad, pero también la lucha, el compromiso, el sexo, las risas, las bromas, las complicidades. Todo eso es la vida, y Fernando Savater consigue hacernos reflexionar sobre ello, a través de él, a través de Sara, a través de los dos, como uno solo.