Attention, le JavaScript est désactivé et vous ne pourrez bénéficier de toutes les fonctionnalités de cette page.

⚠️

Vous avez ajouté 0 produits à votre panier sans être connecté, si vous quittez le site, votre panier ne sera pas sauvegardé.

⚠️

Hatab Sarajevo


Titre en français : Bois de chauffage de Sarajevo
Titre en alphabet original : حطب سراييفو
Auteur :
Khatibi, Saïd

arabe

Nombre de pages : 327
Dimensions : 21,5x14,5
Éditeur : Difaf Publishing
Date d'édition : 2020-12

prix TTC :
28,95 €
Réf.9786140216891

Bois de chauffage de Sarajevo", un roman de l'écrivain, journaliste et observateur algérien Sa'id Khatibi. Présélectionné pour le prix IPAF (Arabic Booker) 2020. Dans "Bois de feu de Sarajevo", Said Khatibi compare et met en contraste les tristes destins de deux pays. Autrefois liés par des liens d'amitié et d'idéologie, les deux pays se sont enlisés dans de vaines guerres civiles, descendant aux enfers et atteignant un état où la douleur est le seul dénominateur commun qui unit les gens. En Algérie, comme en Bosnie-Herzégovine, le XXe siècle a connu une fin sanglante, car les gens étaient déchirés par des questions de religion et d'ethnicité. Les protagonistes du roman, Salim et Ivana, ont en commun le fait qu'ils ont tous deux fui la guerre destructrice et la haine dans leur pays, et sont partis construire une nouvelle vie en Slovénie. À travers eux, c'est la laideur du conflit entre frères appartenant à la même terre qui est mise à nu, des frères qui ne sont plus que des frères dans la douleur. Même en exil, l'odeur de la guerre persiste dans leurs narines et ses effets se font sentir dans leur vie quotidienne.

سعيد خطيبي : لقد كنت دائمًا مسكونًا بالحرب، التي عشتها صغيرًا في الجزائر، وفقدت فيها بعضًا من أهلي ومعارفي، ولكن ليس الاهتمام بالحرب في بشاعتها أو ماذا دار فيها، بل أهتم بحيوات النّاس العاديين في الحرب، كيف يعيشون وكيف يفكّرون، حيوات الضّحايا المفترضين للحرب، الذين نجوا منها. بالمقابل، أشعر بحزن دفين كوننا تأخّرنا في الكتابة وفي الوصول إلى هذه المنطقة، المكتظّة بتاريخ متفجّر لا يختلف عن تاريخنا. فبالتّقدّم في الكتابة، كنت أتوقّف، كعداء يسترجع أنفاسه، أحيانًا وأنا تحت مفاجأة التّشابهات الكبيرة في التّاريخ السوسيو– ثقافي بين البوسنة والهرسك والجزائر